Drame à Daoukro: Quand la jalousie et la machette emmènent à l'irréparable
0
 

Écouter
Drame à Daoukro: Quand la jalousie et la machette emmènent à l'irréparable

Drame à Daoukro: Quand la jalousie et la machette emmènent à l'irréparable

MC.Morokro| m.marieclaire@rti.ci | Lu 2421 fois | Publié

Un saigneur d'hévéa Togolais du nom de bagou taillade sa copine Mlle Jeannette Kouamé, coiffeuse de profession et âgé de 29ans. Cela s'est passé à Daoukro le samedi 21 avril 2013.

En effet Jeannette a vu la scission totale à la machette, de son avant-bras, avec des blessures au front, à la lèvre supérieur et au nez. L’histoire est que jeannette refuse que son petit ami bagou reconnaisse la grossesse de quelque mois qu'elle porte et qui n'est en réalité pas de lui, mais de son ex. Bagou qui jusque là a entretenu la grossesse avec l'accord de cette dernière, voit en cela un intérêt porté à son ex. Vert de jalousie pour ce fait il menace de lui prendre tout ce qu'il lui a offert y compri le salon de coiffure dans lequel elle travaille. Jeannette oppose un refus de céder catégorique, aussitôt éclate une dispute. Dans la bagarre Bagou se sert d'une machette pour la battre au point ou elle en pert son avant bras et est couverte de plusieurs blessures grave. Jeannette est depuis le samedi à l'hôpital à Daoukro tandis que son bourreau reste introuvable jusqu’à ce jour.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d’Ivoire compte désormais 3115 cas confirmés, 1530 guéris et 35 décès. (Ministère de la Santé)

Urgent | Coronavirus : 86 cas, 29 guéris et 02 décès enregistrés ce mercredi 03 juin 2020 (Ministère de la Santé)

Une opération de reboisement et de planting d’arbres au lycée moderne de Bonon

Le Commandant supérieur de la gendarmerie nationale exhorte ses éléments à se protéger et à continuer la sensibilisation sur la maladie

Covid-19 : don de cache-nez aux établissements de Katiola

Publicité