Interdiction de la pêche artisanale: Le Maire de Dabou, Soukou Sess rassure les populations.
0
 

Écouter
Interdiction de la pêche artisanale: Le Maire de Dabou, Soukou Sess rassure les populations.

Interdiction de la pêche artisanale: Le Maire de Dabou, Soukou Sess rassure les populations.

apanews | Lu 1015 fois | Publié

L’interdiction de la pêche à Dabou, ville située à une cinquantaine de kilomètres à l’Ouest d’Abidjan, suite à une mort en cascades de poissons dans les eaux lagunaires, n’est pas du goût des commerçantes de la cité côtière. Elles ont, bruyamment, manifesté le week end dernier.

Prenant la mesure de la colère des manifestantes, Mohamed Soukou Sess, Maire de la commune, est monté au créneau pour expliquer les raisons de cette interdiction qui fait grincer les dents dans la cité du Leboutou (autre appellation de la ville). ‘'Ce n'est pas la première calamité en Côte d'Ivoire. Avant ce phénomène de mort de poissons, il y a eu, ici, la grippe aviaire pour laquelle, les autorités ont pris des mesures conservatoires pour sauver les vies humaines'', a-t-il confié, lundi à APA. Selon le premier magistrat de la commune, la mort de poissons ‘'est un phénomène cyclique dû au réchauffement sous-marin qui se produit tous les 7 ou 8 ans''. ‘'Nos aînés nous ont rapporté que toutes les eaux de ruissellement de la région transitent par la lagune, ici, avant d'atteindre la mer. La saleté constituée de déchets, se reposant dans le fond marin, devient par la suite toxique pour les poissons '', explique encore M. Sess, investi le jeudi dernier dans ses nouvelles fonctions de maire. Il exhorte les populations au calme, en attendant les résultats des prélèvements faits sur les poissons incriminés par une équipe de spécialistes du ministère des Ressources animales et halieutiques. ‘' Comme il y va de la santé de nos populations, ces mesures conservatoires ont été prises pour une période de trois mois'', ajoute-t-il. Par conséquent, Soukou Sess dit Ben Souk invite ‘' les commerçantes de poisson de Dabou à s'approvisionner en poissons dans les régions de Sassandra et Guessabo, exemptes de ce phénomène pour satisfaire la demande des consommateurs''. Les villes de Dabou et Jacqueville ont connu début juin, une série de poissons morts sur la baie lagunaire qui a contraint les autorités à interdire la pêche pour une période de trois mois dans ces localités.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une attaque de Boko Haram fait neuf morts au Cameroun

Le préfet de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias prend des mesures pour réglementer la cohabitation entre agriculteurs et éleveurs à Bouaflé

Un entrepôt de pneus usagés sur la dalle d’un immeuble part en fumée au quartier Port Bouêt 2 de Yopougon

Début à Abidjan de la campagne 2019 de vérification des instruments de mesure

Les ministres Siandou Fofana et Amichia échangent sur le projet Smart City de Treichville