Les Etats-Unis offre une subvention pour appuyer un projet contre la violence en Côte d’Ivoire.
0
 

Écouter
Les Etats-Unis offre une subvention pour appuyer un projet contre la violence en Côte d’Ivoire.

Les Etats-Unis offre une subvention pour appuyer un projet contre la violence en Côte d’Ivoire.

Didier N'Doli | d.ndoli@rti.ci | Lu 1312 fois | Publié

L’Ambassade des Etats-Unis en Côte d'Ivoire vient d'octroyer une subvention de 20,000 $ soit environ 10 millions de F CFA à l’ONG Transparency Justice.

Le Fonds pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (DHRF) fait la promotion et la défense des droits civils et politiques, renforce les institutions démocratiques et la société civile, et favorise les valeurs et les pratiques démocratiques dans les pays d'Afrique sub-saharienne. C’est dans ce cadre que cette aide a été accordée par le Democracy and Human Rights Fund (DHRF) ou Fonds pour la Démocratie et les Droits de l’Homme du Département d’état Américain à Transparency Justice. Elle permettra de mettre en œuvre son projet contre la violence basée sur le genre et toutes les autres formes de violence par l’éducation et la formation des communautés de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Le projet soutiendra les communautés afin qu’elles deviennent des défenseurs de la dignité humaine à travers une campagne de sensibilisation qui se fera en dix sessions dans dix communes de l’Ouest à savoir celle de Duekoué, Bangolo, Guiglo, Man, Toulepleu, Blolequin, Danaé, Biankouma, ZouanHounien et de Facobly. Il faut noter que l’ONG Transparency Justice a été créé en 2003 et œuvre à l’amélioration du climat sociopolitique et à la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles

Algérie: Human Rights Watch dénonce une "répression généralisée" des manifestations

Guinée équatoriale : Pénurie d'essence à Malabo depuis lundi

Fin des épidémies de dengue et de fièvre jaune survenues en Côte d'Ivoire entre mars et septembre 2019 (Institut national d’hygiène publique)

La ministre Raymonde Goudou envisage la création de l'Observatoire du service public (OSEP)