Le PEPFAR célèbre ses dix ans d’engagement en Côte d’Ivoire
0
 

Écouter
Le PEPFAR célèbre ses dix ans d’engagement en Côte d’Ivoire

Le PEPFAR célèbre ses dix ans d’engagement en Côte d’Ivoire

Didier N'Doli | d.ndoli@rti.ci | Lu 1326 fois | Publié

Le PEPFAR est une initiative du gouvernement américain menée à travers le monde pour aider et améliorer la vie des personnes souffrant du VIH/SIDA ou courant un risque plus accru de le contracter. En Côte d’Ivoire, le PEPFAR a mobilisé environ un milliard de dollars pour aider à la lutte contre le VIH/SIDA depuis 2003.

Cette année, l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire célèbre les dix ans d’engagement du Plan d’Urgence du Président pour la Lutte contre le SIDA (PEPFAR). Au cours des dix dernières années, le visage du VIH/SIDA en Afrique a considérablement changé. Il y a dix ans, le SIDA était une vraie condamnation à mort. Elle menaçait le fondement même des sociétés - occasionnant des millions d’orphelins, mettant un frein au développement économique et laissant les pays dans la pauvreté. Depuis son lancement en Côte d’Ivoire en 2003, le PEPFAR est devenu le plus important partenaire financier du secteur de la santé, avec une contribution de plus de 800 millions de dollars américains. En ajoutant le budget de cette année qui s’élève à 140 millions de dollars, le PEPFAR a contribué à hauteur d’environ un milliard de dollars, en seulement une décennie, à la santé des Ivoiriens. Cet investissement n’a pas que soutenu le traitement du VIH/SIDA, mais a également renforcé le secteur de la santé publique, en permettant l’augmentation des capacités des laboratoires et en contribuant à fournir des meilleurs soins pour les autres maladies mortelles telles que la tuberculose. Cela a en retour soutenu les efforts en matière d’éducation, de défense et de bien-être social. Notons qu'en Côte d'Ivoire, près d'un million de personnes sont maintenant testés pour le VIH dans plus de 800 centres de dépistage à travers le pays chaque année et qu'en 2004, un peu moins de 4000 personnes vivant avec le VIH ont reçu des traitements antirétroviraux (ART) financés par le PEPFAR. Aujourd'hui, plus de 87.000 personnes vivant avec le VIH sont sous traitement antirétroviral financé par le PEPFAR dans plus de 388 sites de traitement. En outre, plus de 125.000 personnes à risque et les enfants orphelins reçoivent des soins et du soutien.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Somalie: 5 morts dans une attaque shebab contre un camp militaire

Le Nigeria allège les conditions d'obtention de visas pour les Africains

Les commerçants et opérateurs économiques de la région du Worodougou sensibilisés sur la contrefaçon

La Côte d’Ivoire se dote d’un document d’orientation en matière de diplomatie économique

Le commissaire de police de Kouto instruit les élèves sur les dangers de la drogue