Sécurité: vers la création d'un Centre interrégional d'analyse stratégique et de décèlement précoce en Afrique de l'Ouest -
0
 

Écouter
Sécurité: vers la création d'un Centre interrégional d'analyse stratégique et de décèlement précoce en Afrique de l'Ouest  -

Sécurité: vers la création d'un Centre interrégional d'analyse stratégique et de décèlement précoce en Afrique de l'Ouest -

APA | Lu 1314 fois | Publié

Les experts en sécurité intérieure des Etats de l’Afrique de l’Ouest réunis jeudi et vendredi à Abidjan dans le cadre d’un séminaire sur la reforme des systèmes de sécurité (Rss) dans la sous-région ont recommandé la création d’un Centre interrégionale d’analyse stratégique et de décèlement précoce pour prévenir les menaces criminelles dans l’espace.

Il est ressorti des échanges que les menaces qui guettent la sous-région sont déjà connues. Il s'agit entre autre de "trafic international de drogue, d'êtres humains, d'armes, de contrefaçon de médicaments, de piraterie maritime et de terrorisme". C'est pourquoi, "la nécessité d'une approche régionale dans le traitement de ces menaces s'impose" ont-ils jugé dans leur déclaration. Le directeur de la Coopération internationale du ministère français de l'Intérieur, Emile Pérez, a indiqué lors de la cérémonie de clôture que de façon solitaire, "aucun pays de la sous-région ne dispose des moyens pour faire face à ces menaces" qui sont de plus en plus de multidimensionnelles. Outre la prévention, des recommandations ont été faites dans le cadre du traitement desdites menaces. Ces sécurocrates issus des 15 pays de la sous-région ont estimé qu'il est prépondérant d'"adapter les cadres juridiques et opérationnels nationaux, régionaux et interrégionaux aux nouvelles formes de la criminalité". Ils ont également préconisé le développement des "rencontres de haut niveau afin d'améliorer et de coordonner la coopération opérationnelle entre services de sécurité des Etats de la région et d'une manière générale, entre l'ensemble des acteurs dans la lutte contre cette criminalité transrégionale". Le directeur de cabinet du ministère d'Etat ivoirien en charge de l'intérieur et de la sécurité, Cheick Daniel Bamba représentant le Ministre d'Etat, Hamed Bakayoko, abondant dans le même sens a soutenu que "la riposte contre le crime organisé doit se faire dans un cadre régional". Toutefois, il a proposé en substance que "les reformes tiennent compte des besoins exprimés par les populations de chaque pays". Le séminaire a été organisé par le ministère ivoirien de l'intérieur et de la sécurité et la direction de la Coopération internationale du ministère français de l'Intérieur en partenariat avec l'organisation internationale de la Francophonie (Oif) et l'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (Onuci). Il s'est déroulé autour du thème " les forces de sécurité intérieure, acteurs majeurs de gouvernance démocratique des systèmes de sécurité en Afrique de l'Ouest ".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

CAN 2021 (Éliminatoires) : La Côte d’Ivoire s’impose face au Niger (1-0) grâce à un but de Franck Yannick Késsié.

Algérie: les candidats à la présidentielle signent une charte d'éthique

Afrique du Sud: 180 demandeurs d'asile détenus pour être entrés de force dans les bureaux du HCR

Soudan : Verdict le 14 décembre dans le procès de Omar Al-Béchir accusé de corruption

RDC : Des opposants appellent l’Union européenne à sanctionner 14 personnalités proches de Joseh Kabila