Santé : L’anémie atteint 74% d’enfants entre 0 et 5 ans, il y a urgence !
0
 

Écouter
Publicite
Santé : L’anémie atteint 74% d’enfants entre 0 et 5 ans, il y a urgence !

Santé : L’anémie atteint 74% d’enfants entre 0 et 5 ans, il y a urgence !

Williams Fian (Stagiaire) | Lu 4969 fois | Publié

74% des enfants entre 0 et 5 ans en Côte d'Ivoire sont atteints d'anémie. Les maladies qui peuvent se cacher derrière ce mal sont nombreuses. La réaction doit venir et elle commence par la sensibilisation dans les familles.

L'anémie est une maladie caractérisée par une diminution de la concentration en hémoglobine, une baisse anormale de globules rouges sains dans le sang. Cette situation, provoque une mauvaise circulation du dioxygène dans le sang. L’enfant atteint d’anémie est souvent pâle, présente une résistance au dépistage de plusieurs maladies et accuse souvent des retards de croissance. Elle se matérialise et est expliquée généralement par un manque de sang dans l’organisme. Et les conséquences d’une carence en sang sont néfastes. « C’est comme si vous aviez une voiture avec une insuffisance en carburant, le sang c’est le facteur premier dans l’organisme de l’être humain à fortiori pour un enfant », explique Carole Dieke, déléguée médicale au Laboratoire de l’AGEFOSU de la commune du Plateau. A la base de l’anémie, il y a diverses maladies mais aussi la malnutrition. Et l’impact de la maladie dans la société ivoirienne est sans appel avec 74% des enfants ayant entre 0 et 5 ans atteints d’anémie. Il y a donc urgence ! Et la réaction commence dans les foyers avec un changement de mode de nutrition des enfants « Les moyens de guérison de l’anémie ne se trouvent pas forcément dans les médicaments. Tous les sirops qu’on prescrit aux parents d’enfants malades sont constitués de fer qui se trouve dans les légumes. Il faut donc donner beaucoup de légumes aux enfants et mettre l’accent sur les sauces à base de feuilles.», poursuit notre interlocuteur. La mortalité infantile causée par l’anémie dans les pays du Sud est importante. De la grossesse de la mère jusqu’à l’accouchement et l’enfance, l’anémie guette toujours d’autant plus que la vulnérabilité est plus forte à cet âge.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Burkina: le président Kaboré déclare avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition

L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19

Une action de salubrité de la police à l’hôpital général de Tanda

Décès du commandant de l’armée guinéenne en poste à la frontière de Gbéléban

Publicite
Publicite