Le statut des rois et chefs traditionnels vivement salué dans l’Indénié
0
 

Écouter
Publicite
Le statut des rois et chefs traditionnels vivement salué dans l’Indénié

Le statut des rois et chefs traditionnels vivement salué dans l’Indénié

AIP | Lu 4277 fois | Publié

La décision prise en conseil des ministres d’accorder un nouveau statut plus avantageux aux rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire est vivement saluée par les bénéficiaires dans le département d’Abengourou.

"La décision du Président Alassane Ouattara et de son gouvernement de nous accorder un nouveau statut plus avantageux est à saluer", a déclaré le chef du village de N’Zébénou (sous-préfecture d’Amélékia), Nanan Koffi Dihyé III, expliquant que le chef de village étant un auxiliaire de l’administration, il est appelé souvent à faire face à des charges inhérentes à son statut, telles que répondre aux convocations des autorités administratives au chef-lieu de sous-préfecture ou de département, recevoir des fonctionnaires et agents de l’État en mission dans sa localité. Pour sa part, le chef du village de Kouakou N’Dramankro (sous-préfecture de Niablé), Nanan Koffi Amoa, traduit son émotion face à cette "décision salutaire" du chef de l’État à qui il exprime toute sa gratitude et son infinie reconnaissance. "Nous avons appris cette nouvelle avec émotion et ferveur" indique-t-il, souhaitant voir cette décision entrer en vigueur le plus rapidement possible pour les soulager un tant soi peu. « Peu importe que ce soit un salaire ou une indemnité, l’essentiel c’est que nous bénéficiions du soutien de l’État dans l’exercice de notre fonction », a-t-il fait observer.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une caravane de sensibilisation des populations du Bounkani à des élections sans violences

Une caravane de sensibilisation des populations du Bounkani à des élections sans violences

Présidentielle 2020: La CEI de Bonon forme ses agents électoraux

Les producteurs de la filière anacarde du Tchologo sensibilisés sur la mise en place d’une l’interprofession

Dix mille cache-nez offerts aux populations du département de Boundiali

Publicite
Publicite