75 milliards FCFA pour redynamiser l’agriculture ivoirienne
0
 

Écouter
Publicite
75 milliards FCFA pour redynamiser l’agriculture ivoirienne

75 milliards FCFA pour redynamiser l’agriculture ivoirienne

Williams Fian (Stagiaire) | Lu 4863 fois | Publié

Le Projet d’Appui au Secteur Agricole entre dans sa phase d’exécution ce jeudi 12 février 2014 avec la signature des accords entre le ministre de l’agriculture et les structures professionnelles engagées dans ledit projet.

Après la signature de l’accord de dons et de prêts pour le projet d’appui au secteur agricole en novembre 2013, désormais la phase de l’exécution. Une autre signature donc cette fois entre le ministère de l’agriculture et les organisations interprofessionnelles concernées. Bénéficieront des 75 milliards FCFA octroyés par l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque mondiale, le Conseil du Café -Cacao, l’Association des Professionnels et Manufacturiers du Caoutchouc Naturel (APROMAC) et l’Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à huile (AIPH). Ce projet entre dans le cadre du programme national d’investissement d’agricole en vue d’une agriculture émergente selon la vision du ministère de tutelle. Et pour les professionnels de la filière agricole, c’est une aubaine et une bouffée d’oxygène. C'est donc l'heure de la relance de l'agriculture ivoirienne. « Nous saurons utiliser à bon escient cet appui qui nous est offert. Nous espérons que cela va nous propulser vers des horizons meilleurs », a confié Wadja Honest au nom du secteur hévéa. Pour l’AFD, l’un de bailleurs de fonds, l’envergure et l’importance des cultures de rentes concernées par le projet requièrent pareille aide et soutien. Et c’est une aide à impact considérable sur le quotidien des agriculteurs à partir de ce jour, qui marque le démarrage du projet. « C’est au moins 120 000 bénéficiaires directs qui sont concernés par le renouvellement des vergers vieillissants, par la fourniture de matériel végétal amélioré, par le conseil agricole et par la structuration des organisations paysannes. C’est aussi 5 800 kilomètres de pistes à réhabiliter et à entretenir pour l’évacuation rapide des productions et la mise en place d’une stratégie de gestion des pistes de desserte agricole » a expliqué pour sa part Mamadou Coulibaly Sangafowa, le ministre de l’agriculture. Celui-ci, a aussi engagé les bénéficiaires du projet PSAC au bon usage de l’aide à eux accordé.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite