Côte d’Ivoire : fermeture temporaire du bloc des urgences du CHU de Cocody pour des travaux
0
 

Écouter
Publicite
Côte d’Ivoire : fermeture temporaire du bloc des urgences du CHU de Cocody pour des travaux

Côte d’Ivoire : fermeture temporaire du bloc des urgences du CHU de Cocody pour des travaux

APA | Lu 4928 fois | Publié

Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi soir, la fermeture temporaires des urgences du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody, à compter du 1er mai prochain pour des travaux de réhabilitation.

Selon le communiqué final du Conseil des ministres de, mercredi soir, présidé par le Président Alassane Ouattara, sur présentation du ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA, "le Conseil a adopté une communication relative à la fermeture pour une période de trois mois, du bloc du Service des urgences du CHU de Cocody pour des travaux de réfection, et aux mesures temporaires de réorganisation de la prise en charge des urgences au sein de ce Centre et dans d’autres établissements sanitaires de la ville d’Abidjan". "Dans le cadre de la mise aux normes du service des urgences du CHU de Cocody, le gouvernement a décidé de la fermeture du bloc des urgences de cet hôpital à compter du jeudi 1er mai 2014", ajoute le texte qui précise que pour tenir compte de la nécessité de préserver un minimum de prestations d’urgence au sein du CHU de Cocody, un plan de "délocalisation et de réorganisation de la prise en charge des cas d’urgence au sein de cet établissement a été établi". Ce plan comprend notamment le réaménagement d’un local dans le bâtiment principal du CHU de Cocody pour la délocalisation du service des urgences de médecine, le réaménagement d’un local dans le bâtiment principal du CHU de Cocody pour la délocalisation du service des urgences de pédiatrie. La réouverture immédiate des urgences de chirurgie du CHU de Treichville avec deux (02) blocs opératoires, et du bloc des urgences gynécologiques et obstétricales du CHU de Yopougon ainsi que la remise en fonctionnement immédiate des deux blocs opératoires de l’Hôpital général de Yopougon Attié, sont au nombre des décisions prises par le gouvernement. En outre, les autorités du pays ont décidé de la participation de l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA) à la prise en charge des urgences chirurgicales dans les conditions d’admissibilité des hôpitaux publics, du renforcement de la capacité de prise en charge de cas dans plusieurs établissements périphériques (Abobo-Nord, Abobo-Sud, Hôpital général de Bingerville et la Formation sanitaire du Plateau). La mort le mardi 25 mars du jeune mannequin de 23 ans, Awa Fadiga, au service des urgences du CHU de Cocody, suite à une agression d’un conducteur de taxi a suscité « indignation » et « colère », a provoqué un profond émoi au sein de la population, mettant en cause le plateau technique des hôpitaux publics du pays. En plus de la défaillance du plateau technique sanitaire du CHU de Cocody, le personnel médical a été indexé pour n’avoir pas donné à la défunte les « premiers soins » que nécessitait son état. Un drame qui a enflammé l’ire de ses parents et amis qui ont mis en relief la négligence du personnel médical. Les autorités sanitaires du pays avaient soutenu le contraire, soulignant que la victime a reçu les premiers soins à son arrivée au CHU de Cocody dans un état « comateux ». Le gouvernement ivoirien a relevé, le mercredi 09 avril dernier, de ses fonctions le Directeur général du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody et deux de ses collaborateurs, en attendant les conclusions de l’enquête judiciaire ouverte après la mort de ce jeune mannequin.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Sahara occidental: la situation reste confuse après la rupture du cessez-le-feu

Soudan: l'Union Européenne appelle l'Ethiopie à rétablir les communications dans le Tigré

Tchad: Le gouvernement instaure un Sénat et un vice-président

Guinée: l'investiture d'Alpha Condé pour un troisième mandat fixée au 15 décembre

Algérie: levée du blocage de certains médias en ligne

Publicite
Publicite