Katiola: lancement d'une campagne de sensibilisation contre les grossesses en milieu scolaire
0
 

Écouter
Publicite
Katiola:  lancement d'une campagne de sensibilisation contre les grossesses en milieu scolaire

Katiola: lancement d'une campagne de sensibilisation contre les grossesses en milieu scolaire

Marie-Claire MOROKRO/m.marieclaire@rti.ci | Lu 4932 fois | Publié

A l’initiative de la direction régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (DRENET) du Hambol a été lancée à Katiola la campagne de sensibilisation « zéro grossesse » en milieu scolaire

Selon le directeur régional Epoin Assemian « Au niveau de la DRENET de Katiola il a déjà été enregistré au cours de l’année 2013-2014, 55 cas de grossesses avec 4% de responsabilités des enseignants, 40% entre les élèves eux-mêmes et 46% pour les autres corps de métiers » Le parrain de la cérémonie, Koné Kaotan a dit sa détermination à soutenir l’école et ses acteurs dans cette campagne de sensibilisation. Le secrétaire général de préfecture, Gbagbeu Gue Gilbert a suggéré que cette sensibilisation en milieu scolaire soit suivie et évaluée au bout de quelques temps, afin de juger les résultats sur le terrain. Il a aussi demandé l’implication des parents d’élèves dans ce processus car l’école est un investissement, préconisant la création par les élèves de clubs de lutte contre les grossesses. Environ 5076 cas de grossesses ont été enregistrés en côte d’ivoire, à la rentrée scolaire 2012-2013 Selon des statistiques du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (MENET), les victimes ayant un âge compris entre 08 et 15 ans.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 5 milliards FCFA de budget primitif 2021 pour la région de San Pedro

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.519.213 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019

Mali: le colonel Malick Diaw élu à la tête du Conseil national de transition (AFP)

L'Arabie saoudite affirme que ses alliés sont d'accord pour résoudre la crise du Golfe

Sahara occidental: la situation reste confuse après la rupture du cessez-le-feu

Publicite
Publicite