Les journalistes ivoiriens marchent pour commémorer la journée mondiale de la liberté de la presse
0
 

Écouter
Publicite
Les journalistes ivoiriens marchent pour commémorer la journée mondiale de la liberté de la presse

Les journalistes ivoiriens marchent pour commémorer la journée mondiale de la liberté de la presse

RTI avec APA | Lu 4272 fois | Publié

Plusieurs journalistes exerçants en Côte d’Ivoire, ont marché, samedi, dans les rues d’Abidjan à l’appel de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) pour commémorer la 21è journée mondiale de la liberté de la presse.

A la tête des journalistes, patrons de presse, responsables d’organisation de journalistes, d’organe de régulation et d’autorégulation, la ministre de la communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine a parcouru le circuit de la marche qui est partie du groupe de presse Fraternité Matin (journal à capitaux publics) situé à Adjamé pour chuter à la Maison de la presse au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan. Les allocutions ponctuées par la remise du prix aux lauréats du concours de caricatures sur « la sécurité des journalistes », doté du prix Désiré Oué, tué en 2013, ont été le deuxième temps fort de cette cérémonie. Tour à tour, le Président du Comité d’organisation Boga Sivori, la Présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (APECI) M’Mah Camara, le Secrétaire général du Syndicat national de la presse privée de Côte d’Ivoire (SYNAPP-CI) Guillaume Gbato et la Présidente par intérim de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) Habiba Dembélé Sahouet, ont dépeint la situation des journalistes en Côte d’Ivoire en mettant en relief les efforts accomplis par les pouvoirs publics et les défis à relever pour un « journalisme davantage libre ». Le Chef de Bureau et Représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en Côte d’Ivoire, Ydo Yao, a pour sa part noté quelques acquis dans la lutte pour la liberté de la presse. La ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine, a expliqué les nombreux efforts menés par le gouvernement pour soutenir la presse privée à travers notamment la mise en place du Fond de soutien au développement de la presse (FSDP). En prélude à cette 21ème célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, l’UNJCI a organisé, mercredi une conférence autour du thème: « Liberté de presse et développement en Côte d’Ivoire: quels enjeux pour la Côte d’Ivoire », animée par le Président de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), Zio Moussa. La journée de vendredi, a été marquée par la conférence prononcée sur « l’application de la Convention collective annexe des journalistes et professionnels de la communication: bilan et perspectives ». Ce thème a été prononcé par le Secrétaire général du Syndicat national des agents de la presse privée de Côte d’Ivoire (SYNAPP-CI), Guillaume Gbato. Notons que la journée internationale de la liberté de la presse a été proclamée en 1993 en Namibie par l’UNESCO.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le projet de société du Président Alassane Ouattara est centré sur l'homme (Patrick Achi, DNC chargé du projet de société du candidat du RHDP)

Je suis pressé de battre Alassane Ouattara pour qu’il parte. Allons aux élections (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle)

Présidentielle 2020: La CEI rassure les populations sur une élection calme et apaisée

La CEI se réjouit du bon déroulement du processus électoral à Sinfra

Présidentielle 2020 : Une campagne pour un scrutin apaisé lancée par les femmes à Divo

Publicite
Publicite