Gouvernance universitaire et réforme : La France offre 656 millions Fcfa à la Côte d’Ivoire
0
 

Écouter
Gouvernance universitaire et réforme : La France offre 656 millions Fcfa à la Côte d’Ivoire

Gouvernance universitaire et réforme : La France offre 656 millions Fcfa à la Côte d’Ivoire

Le Nouveau Réveil | Lu 1744 fois | Publié

Un million d’Euros (soit 656 millions F). C’est le montant du don que la France a octroyé à la Côte d’Ivoire en termes de contribution au financement du projet d’Appui à la gouvernance universitaire et à la réforme de l’enseignement supérieur (Agures). La signature de l’accord de don a eu lieu hier au cabinet du ministre de l’Economie et des finances. A cette occasion, le locataire des lieux, Charles Koffi Diby, a indiqué que ce projet d’une durée de 3 ans vise d’une part la restructuration du système de solidarité des universités publiques à travers plusieurs actions susceptibles d’améliorer la gouvernance dudit système et d’autre part l’appui à la consolidation du système Lmd dans les établissements publics et privés d’enseignement supérieur et la professionnalisation de l’offre de formation universitaire. Le ministre Diby a, par ailleurs, salué l’appui de la France dans le processus d’allègement de la dette de la Côte d’Ivoire au titre de l’initiative Ppte qui devrait aboutir à l’atteinte du point d’achèvement dans quelques jours. «Je me réjouis des avancées enregistrées dans les négociations avec la France sur le contrat de désendettement et de développement d’un montant de 2 milliards d’Euros. Il contribuera au financement des projets prioritaires du Plan national de développement, principalement dans les secteurs sociaux», s’est réjoui l’argentier du gouvernement. Le ministre de l’Enseignement supérieure et de la recherche scientifique, Cissé Ibrahim Bacongo, a pris l’engagement de joindre ses efforts à ceux de la France pour relever les défis du secteur. «Dans le domaine de la formation des cadres compétents, d’élites pour notre pays, nous sommes résolus à joindre nos efforts à ceux que déploie la France pour nous accompagner», a indiqué le ministre Bacongo qui a annoncé dès la rentrée prochaine, l’application du système Lmd. Il a par ailleurs rassuré que les travaux de réhabilitation sur les campus universitaires sont dans leur phase terminale pour la rentrée universitaire du 3 septembre. L’ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire, Georges Serre, s’est réjoui qu’en plus du projet Agures, son pays soit engagé aux côtés de la Côte d’Ivoire sur d’autres chapitres. «En plus du projet Agures, j’ai noté avec satisfaction qu’à la suite de la récente mission de cadrage du contrat de désendettement et de développement, il est prévu de flécher près de 20 milliards F, sur les activités de consolidation des années académiques 2012/2013 et 2013/2014 et la modernisation des infrastructures universitaires, en particulier, votre établissement de référence, l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny», a indiqué l’ambassadeur.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Trump annonce qu'il s'exprimera ce soir sur le coronavirus à la Maison Blanche

Des requérants décrient la lenteur de l’opération d’établissement de la CNI à Tiébissou

Les rencontres sur les villes durables s’ouvrent jeudi à Abidjan

La deuxième journée internationale de la femme mutualiste est prévue le 04 mars à Abidjan

Foncier rural : des organisations paysannes se forment sur la contractualisation des terres