Défense : Installation de la compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route de la 3ème région militaire.
0
 

Écouter
Défense : Installation de la compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route de la 3ème région militaire.

Défense : Installation de la compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route de la 3ème région militaire.

BIPA | Lu 2100 fois | Publié

En exécution des instructions du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et en application des mesures d’urgence prises par les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, l’installation officielle de la 1ère Compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route s’est effectuée le 11 février 2012 à la place d’armes de la Garnison de Bouaké en présence de : • Sous-préfet de BROBO, représentant le Préfet de région du GBEKE ; • Colonel SOUMAHORO GAHOUSSOU, Commandant en second des Forces Terrestres, représentant le Général de division SOUMAILA BAKAYOKO, Chef d’Etat-Major Général des Forces Républicaines ; • Colonel DIARRASSOUBA BAKARY, Chef du Centre Opérationnel Interarmées à l’Etat-Major Général. Cette nouvelle unité mixte d’intervention commandée par le capitaine YAO KOFFI JACQUES a, immédiatement démarré ces activités au niveau de la 3ème Région militaire. Il était 10 heures, lorsque le Colonel DIARRASSOUBA BAKARY, Chef du Centre Opérationnel interarmées, a officiellement installé la 1ère Compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route en présence de M. LORNG, Sous-préfet de BROBO représentant le Préfet de région du GBEKE et des officiers supérieurs des FRCI. Plusieurs interventions ont meublé cette solennelle cérémonie, à savoir, celles respectivement des colonels : ➢ FOFANA LACINE, commandant la 3ème région militaire, ➢ SOUMAHORO GAHOUSSOU, représentant le Général BAKAYOKO, ➢ DIARRASSOUBA BAKARY, Chef du Centre Opérationnel interarmées des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire. Ils ont, tour à tour, souligné la nécessité et l’urgence des mesures sécuritaires de lutte contre les coupeurs de route prises par les Hautes autorités administratives et militaires de notre pays, afin de répondre efficacement aux besoins de sécurité des populations et des biens sur les axes routiers du territoire national et rassurer les investisseurs et opérateurs économiques. Cette nouvelle COMPAGNIE qui sillonnera 24 H/24 la région du Gbêkê et banlieues, va mettre hors d’état de nuire tous les coupeurs de route et bandits de grand chemin tapis dans l’ombre, et qui mettent à mal la relance de l’économie ivoirienne par des actes de barbaries, (tueries, attaques armées, agressions physiques de tous genres) pour assouvir leurs sales besognes. Devant le détachement de toutes les unités présentes de la 3ème région militaire,(police et Gendarmerie), le Colonel SOUMAHORO GAOUSSOU, a dit que cette action mixte ne peut être efficace que grâce à la cohésion interne des forces et la parfaite et franche collaboration avec les populations. L’accomplissement de cette mission constitue une priorité pour le Chef d’Etat-Major Général des FRCI et un autre défi à relever. Les moyens matériels conséquents sont déjà disponibles, a-t-il conclu. Quant au Colonel DIARRASSOUBA, Chef du Centre Opérationnel Interarmées, il a recommandé au capitaine YAO KOFFI JACQUES du 1er Bataillon du Génie de BOUAKE et Commandant la 1ère compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route, d’accomplir sa mission en bonne intelligence avec les éléments mis à sa disposition dans la cohésion et le professionnalisme. A court terme, toutes les régions du pays auront chacune une Compagnie mixte de lutte contre les coupeurs de route et dont la mission est différente de celle de la police militaire. Il est bon de rappeler que la Police militaire a été mise en place pour traquer les brebis galeuses au sein des FRCI. Globalement, l’effectif de la nouvelle unité de lutte contre les coupeurs de route, basée au quartier général à la 3ème région militaire, sera étoffé progressivement et ponctuellement par des éléments du 3ème bataillon d’infanterie, du 1er bataillon du génie, du bataillon d’artillerie sol-sol, de la 3ème compagnie du Groupement des sapeurs-pompiers, de la Gendarmerie, de la police et du GASPM de la région militaire de BOUAKE.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Colombie: le président Duque appelle Cuba à extrader les guérilleros de l'ELN

6.000 ressortissants nigérians se réfugient au Tchad après des attaques de Boko Haram (HCR)

Ethiopie: amnistie accordée à 13.000 personnes

Nigeria: un tribunal ordonne qu'un leader chiite incarcéré soit soigné par ses médécins

Le département de Duékoué de plus en plus fréquentable (Préfet)