Sénégal-Côte d'Ivoire: Dakar regrette les incidents de samedi
0
 

Écouter
Sénégal-Côte d'Ivoire: Dakar regrette les incidents de samedi

Sénégal-Côte d'Ivoire: Dakar regrette les incidents de samedi

Cafonline | Lu 1309 fois | Publié

Le ministre sénégalais de l\'Intérieur, Mbaye Ndiaye, a regretté les incidents ayant provoqué samedi soir à Dakar l\'arrêt d\'un match de football contre la Côte d\'Ivoire, félicitant les Ivoiriens pour leur \"exploit\", leur \"comportement\" et leur \"fair-play\".

Après le deuxième but ivoirien à la 73e minute qui propulsait les Eléphants vers la qualification à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2013, "certaines parties de la jeunesse présentes sur le stade, malheureusement, ont été dans des actions regrettables, qui ont créé quelques violences", a déploré M. Ndiaye à la télévision publique sénégalaise RTS1 dans une déclaration diffusée samedi soir et rediffusée dimanche. Le ministre s'est exprimé au Stade Léopold Sédar Senghor, peu après que le dispositif de sécurité eut fini d'évacuer vers les vestiaires les joueurs ivoiriens et sénégalais qui avaient été regroupés au milieu du terrain avec les supporters ivoiriens en raison des débordements. "C'est dommage, c'est regrettable. Mais nous disons bravo à l'équipe ivoirienne, qui a eu un grand comportement à cause de sa sagesse, de son expérience" lors des incidents, a affirmé le ministre. "J'ai discuté avec elle pour la féliciter de son exploit, de son comportement et de son fair-play", a-t-il dit. Il a indiqué avoir appelé son homologue ivoirien pour présenter ses excuses après ces incidents qui "ne correspondent pas à la +téranga+ (hospitalité) sénégalaise". "Le Sénégal assumera les sanctions" "Le Sénégal assumera les sanctions" qui découleraient des incidents ayant provoqué samedi à Dakar la suspension du match contre la Côte d'Ivoire comptant pour la qualification à la CAN-2013, a affirmé dimanche à l'AFP Ferdinand Coly, membre de l'encadrement des "Lions". "Nous sommes devant des lendemains difficiles mais le Sénégal assumera les sanctions", a déclaré l'ex-international, actuel manageur général de l'équipe nationale sénégalaise, joint par téléphone. "En attendant, on doit se faire pardonner par les supporteurs ivoiriens et tout faire pour que cela ne se produise plus. (...) Je ressens beaucoup de tristesse, car ce genre d'image n'a pas sa place sur un terrain de foot ou n'importe où ailleurs", a-t-il ajouté. "Pour les joueurs, c'est un traumatisme, surtout pour les plus jeunes. Le travail psychologique pour les remobiliser sous le maillot national sera extrêmement difficile. On aura aussi des difficultés pour les convoquer, maison va les laisser tranquillement digérer tout ça et on reviendra vers eux", a ajouté Ferdinand Coly.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Du matériel agricole remis aux riziculteurs de la région du Guémon

Une mission d’évaluation de la gestion des conflits intercommunautaires à Bondoukou

Le Fonds de soutien et de développement de la Presse (FSDP) renforce les capacités des acteurs des radios privées non commerciales

Toumodi : Cinq ans de prison fermes pour un individu pris avec du cannabis

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Sénat ivoirien signent une convention- cadre de partenariat