La FSF tente de sauver les meubles
0
 

Écouter
La FSF tente de sauver les meubles

La FSF tente de sauver les meubles

Sport24 | Lu 1258 fois | Publié

Au lendemain de l’arrêt du match Sénégal - Côte d’Ivoire, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2013, la fédération sénégalaise de football s’est réunie en comité d’urgence lundi. Les fédéraux tentent d’anticiper sur les futures sanctions.

«Nous allons saisir la CAF et la FIFA à travers des correspondances pour relater les faits et présenter notre argumentaire», a expliqué le président de la FSF, Augustin Senghor, à l’issue de la réunion du Comité d’urgence de l’instance dirigeante du football national. «Une commission sera mise sur pied pour élaborer le plaidoyer et les arguments parce que la Fédération en possède», a souligné Me Senghor, précisant que «des mesures ont été prises pour assurer une grande sécurité autour du match». «Si les incidents sont graves, les forces de sécurité ont fait preuve de professionnalisme, ce qui a permis de limiter les dégâts», a-t-il dit. A l’issue de cette rencontre, interrompue à la 75e minute, suite aux jets de pierres des supporters, l’arbitre tunisien a décidé d’arrêter le match et le Sénégal encourt des sanctions qui pourraient aller d'amendes à une délocalisation des prochaines rencontres à domicile. Le Sénégal pourrait aussi être contraint de jouer des matches à huis clos. Les sanctions pourraient être annoncées le 24 octobre prochain à l’occasion du tirage au sort de la prochaine CAN. Les joueurs s’excusent Après l’élimination du Sénégal de la prochaine CAN 2013, les joueurs sortis sous escorte policière ont tenu à s’excuser auprès du peuple. «L’espoir était grand. Il y avait des personnes qui étaient présentes au stade dès 9h00 du matin alors que le match était programmé à 18h30. Eux aussi, ils y croyaient. On s’excuse», a déclaré Cheikhou Kouyaté. Et le joueur d’Anderlecht de poursuivre son mea culpa : «Il faut savoir que c’est un groupe qui est jeune et qui a de l’avenir. Sans eux, on n’ira nulle part et nous on a besoin d’eux. Et eux aussi ils ont besoin de nous. Comme ils le disent, on a besoin de gens qui mouillent le maillot et dans cette équipe nous avons des joueurs qui mouillent le maillot et qui ont envie d’amener le Sénégal là où il était auparavant. On est prêt pour cela.» Koto refuse de démissionner Dans le quotidien L’Observateur, le sélectionneur national des Lions a déclaré ne pas envisager une démission après l’élimination du Sénégal par la Côte d’Ivoire samedi dernier. «Je n’ai pas échoué du tout», argue Joseph Koto. «Je suis très fier de ce qu’on a fait. Jouer contre une équipe comme la Côte d’Ivoire, réussir à marquer chez elle deux fois, ce n’est pas donné, surtout compte tenu de l’arbitrage (…) Ce n’est pas un échec. Tant que les dirigeants et les joueurs me feront confiance, je continuerai le travail déjà commencé. C’est clair, je ne compte pas démissionner.» L’actuel sélectionneur de l’équipe nationale sera fixé sur son sort le 23 octobre prochain à l’occasion du comité exécutif de la FSF. Les absents de la CAN Les Lions du Sénégal, les Lions Indomptables du Cameroun et les Pharaons d’Egypte seront les grands absents de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2013, qui se jouera en janvier-février en Afrique du Sud. Déjà absent de l'édition 2012, le Cameroun manque sa deuxième CAN consécutive. Les Lions Indomptables ont été éliminés par le Cap-Vert, qui a réussi dimanche une qualification historique, en accédant pour la première fois à une phase finale de la CAN. Les Pharaons d’Egypte, pour leur part, ont été éliminés lors du tour précédent. En plus du pays organisateur, l’Afrique du Sud, 15 autres pays disputeront la CAN 2013 : Ghana, Mali, Zambie, Nigeria, Tunisie, Côte d'Ivoire, Maroc, Ethiopie, Cap-Vert, Angola, Togo, Niger, Burkina Faso, République démocratique du Congo et Algérie.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénat ivoirien renforce sa coopération avec la France

Une plateforme nationale de coordination du financement de la santé bientôt mise en place

582 trafiquants majeurs d’espèces protégées interpellés dans 109 pays (Interpol)

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Pascal Kouakou Abinan au Nigeria pour l’assemblée générale du Forum de dialogue social

L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) octroie des véhicules à 15 cellules ministérielles