Caf / Jacques Anouma (Candidat) : «Il n’y a pas de guerre Anouma-Hayatou»
0
 

Écouter
Caf / Jacques Anouma (Candidat) : «Il n’y a pas de guerre Anouma-Hayatou»

Caf / Jacques Anouma (Candidat) : «Il n’y a pas de guerre Anouma-Hayatou»

Lg Infos | Lu 1259 fois | Publié

L’actuel président de la Confédération africaine de football (Caf), Issa Hayatou, en poste depuis 1988, n’a pas encore déclaré officiellement sa candidature pour un nouveau mandat, mais l’assemblée générale de l’organisation avait apporté en septembre dernier son soutien au Camerounais.

Une motion obligeant tout candidat briguant le poste de président à être membre du comité exécutif de la Caf ou à avoir occupé cette fonction par le passé avait été adoptée. Une décision qui a soulevé la colère de certains soutiens au potentiel candidat, l’Ivoirien, Jacques Anouma. Depuis, c’est une passe d’armes entre le camp Anouma et celui d’Hayatou. La semaine dernière, c’est le Liberia qui a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) pour cette motion. Leaders de la fronde anti-Hayatou, les dirigeants libériens réclamaient l’annulation du texte modifiant les conditions d’éligibilité à la présidence de la Caf et la suppression de la circulaire instaurant la procédure de validation des candidatures. Estimant que la Fédération du Libéria n’avait pas épuisé les voies de recours internes, le Tas s'est déclaré incompétent. Même si cette fin de non-recevoir paraît lui barrer la route, Jacques Anouma évite de lier son action à celle de la Fédération libérienne. «A la lecture de certains articles, je me rends compte que la plainte du Libéria est vue comme le prolongement d’un "combat" Hayatou-Anouma. Il n’en est rien. Je l’ai déjà dit, je ne me sens pas concerné par cette loi, quand bien même elle me vise. Je me réjouis toutefois, de ce qu’une Fédération ait eu le courage d’aller au bout de sa démarche, en requérant le regard du Tas sur ces dispositions qui, à notre sens, ne contribuent pas à l’avancée du football africain. Les présidents de Fédérations sont les premiers concernés, il est donc logique qu’ils soient ceux qui enclenchent le combat», a réagi Jacques Anouma. Bénéficiant désormais du parrainage de la Fédération ivoirienne de football (Fif), l’ancien responsable du football ivoirien confie son projet à Dieu pour le conduire sur le toit des Pyramides du Caire (Egypte).
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Soro Guillaume, ex-président de l'Assemblée nationale, a annoncé qu'il sera candidat à la présidentielle de 2020.

Madagascar: des blessés lors d'une manifestation contre un projet d'extension de la capitale

Pluies au Ghana: 28 morts et des centaines de maisons effondrées

Burkina : un policier tué dans une attaque dans l'est

Guinée: le parquet requiert 5 ans de prison ferme contre les initiateurs de la contestation