Football | UFOA B 2019 : Paulin Claude Danho a reçu les Eléphantes
0
 

Écouter
Football | UFOA B 2019 : Paulin Claude Danho a reçu les Eléphantes

Football | UFOA B 2019 : Paulin Claude Danho a reçu les Eléphantes

sport-ivoire | Lu 769 fois | Publié Il y a 26 jour(s)

Médaillées d'argent de la deuxième édition du tournoi UFOA B 2019 Dames, les Éléphantes de Côte d'Ivoire ont été reçues par le Ministre des Sports.

C'est à la demande de Paulin Claude Danho que Clémentine Touré et ses joueuses, chapeautées par Sory Diabaté et Christine Ezoua, ont rendu visite au tuteur du sport en Côte d'Ivoire. Le mercredi 22 Mai dernier.

Paulin Claude Danho a tenu à féliciter de vive voix, la sélection nationale féminine de Côte d'Ivoire qui, selon lui, a "dignement représenté les couleurs de notre pays à la coupe UFOA B" dont la finale, face au Nigeria, s’est déroulée dimanche dernier, au stade Robert Champroux.

Tout en saluant leurs efforts, il leur a demandé de continuer à travailler et il a pris l’engagement d’apporter l’appui institutionnel de l’Etat à l'équipe. D'ailleurs, selon des sources proches du cabinet, les Eléphantes devraient recevoir 500.000 Frs Cfa chacune pour leur titre de vice-championne de l'UFOA B.

Loin d'être attendue lors de la deuxième édition de la compétition, les Eléphantes se sont qualifiées pour la finale. Malheureusement, après avoir longtemps mené au score, les filles de Clémentine Touré se sont inclinées aux tirs but, face aux Super Falcons (1-1, 4-5).

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un joueur de l’Africa Sports suspendu pendant deux ans pour fraude sur son identité

Une Stratégie nationale de développement du biogaz et du compost en élaboration

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale remet à Paris l’agrément de la mutuelle des familles des diasporas ivoiriennes

Une concertation nationale pour optimiser la politique d’Enseignement supérieur et de Recherche scientifique

Un groupe de travail plaidoyer mis en place pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants