CAF : La Fifa suspend Musa Bility (Libérien) pour 10 ans
0
 

Écouter
CAF : La Fifa suspend Musa Bility (Libérien) pour 10 ans

CAF : La Fifa suspend Musa Bility (Libérien) pour 10 ans

Elie DION | Lu 1706 fois | Publié

L’ancien président de la Fédération libérienne de football est accusé de distraction de fonds alloués par la Fifa dans le cadre d’une campagne de lutte contre le virus Ebola dans son pays en 2014.

La Commission d’Ethique indépendante de la Fifa a suspendu ce mercredi le Libérien Hassan Musa Bility, pour une durée de 10 ans, période pendant laquelle il est interdit d’exercer toute activité liée au football au niveau national et international. Il est reproché à ce membre du Comité exécutif de la CAF, du temps où il était président de la Fédération libérienne de football, d’avoir détourné des fonds alloués par la Fifa dans le cadre de la campagne «11 contre Ebola», lancée en 2014, pour aider à lutter contre la propagation de cette épidémie au Libéria et dans le reste de l'Afrique de l'Ouest.
Il est ainsi épinglé selon la Fifa, au terme d’une enquête ouverte contre lui le 18 mai 2018. Il écope donc de dix ans de suspension, et devra en outre s’acquitter d’une amende financière de 457 000 euros, pour avoir violé les articles 19, 20 et 28 du Code d’Ethique de la Fifa.
Cette suspension de Musa Bility qui prend effet à compter de ce mercredi 24 juillet 2019, intervient deux jours seulement après que ce dernier ait saisi le Tribunal  arbitral du sport (TAS), pour dénoncer l’ «accord de coopération» récemment signé entre la CAF et la Fifa, et qui prévoit la nomination de la Secrétaire générale de la Fifa, la Sénégalaise Fatma Samoura, comme «déléguée générale de la Fifa pour l'Afrique».
Musa Bility voit en cette nomination, un stratagème qui s’assimile à une «prise de contrôle hostile de la CAF par la Fifa». Le Libérien est très réputé pour ses positions tranchées à l’égard du management d’Ahmad Ahmad à la CAF, et il n’a pas souvent manqué de critiquer sa gestion de l’instance du football continental dans les médias.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ex-président tunisien Ben Ali enterré à Médine en Arabie saoudite (témoins)

Marche pour le climat à Paris : 1.000 manifestants "radicaux" dans le cortège (préfecture de police)

Le pont de fortune reliant Kotouba à Nassian emporté par les eaux de pluie

Le préfet de Niakara invite les populations à libérer “sans délai” les emprises de la Nationale A3

Guinée équatoriale: la capitale économique sans eau courante depuis trois semaines