CAN-2013 - Nigeria: le grand retour d\'un abonné au podium
0
 

Écouter
CAN-2013 - Nigeria: le grand retour d\'un abonné au podium

CAN-2013 - Nigeria: le grand retour d\'un abonné au podium

AFP | Lu 1428 fois | Publié

Le Nigeria, deux fois lauréat, plusieurs fois 2e ou 3e, peut espérer remonter cette année sur le podium de la CAN (19 janvier-10 février en Afrique du Sud), après avoir échoué à se qualifier en 2012.

En 16 participations au tournoi continental, les SuperEagles en ont remporté deux (1980 et 1994), ont été quatre fois 2e et sept fois 3e. Au total, ils ont donc fréquenté le podium 13 fois sur 16 ! Leurs seuls parcours non récompensés de médailles se sont produits en 1963 et 1982 (élimination au premier tour) et en 2008 (en quarts de finale). C'est dire la régularité du pays le plus peuplé d'Afrique (plus de 162 millions d'habitants). En Afrique du Sud, le Nigeria est tombé dans un groupe où il apparaît comme le favori, aux côtés de la Zambie tenante du titre, et devant le Burkina Faso et l'Ethiopie. Les SuperEagles ont de surcroît une revanche à prendre, après avoir échoué à se qualifier pour l'édition précédente disputée en Guinée équatoriale et au Gabon. Le contrat du sélectionneur de l'époque, Samson Siasia, n'a pas été renouvelé. Stephen "Big Boss" Keshi a repris les rênes de l'équipe fin 2011. Il avait été un des piliers de la grande époque des Nigérians, en 1994, lorsque les Eagles étaient devenus des SuperEagles à la faveur de leur victoire dans la CAN et de leur première participation à une Coupe du monde (8e de finale). Record pour Yobo Parti ensuite entraîner le Togo et le Mali, Keshi (50 ans) se penche désormais sur sa propre équipe nationale avec pour mission de redorer son blason. Avec sa passion et l'autorité naturelle qu'il dégage du fait de son imposante stature, d'où le surnom de "Big Boss" (grand chef) dont il avait hérité comme défenseur central. "Je veux des joueurs qui ont faim, qui s'engagent et sont fiers de jouer pour leur pays", souligne-t-il. "C'est bien de voir les joueurs travailler dur pour gagner leur place dans le onze de départ. Une telle concurrence occasionne pour moi un casse-tête agréable. Personne n'a de place garantie dans l'équipe. Ils doivent se battre pour l'avoir et se battre pour la conserver". Tranchant, le sélectionneur a d'ailleurs écarté deux figures habituelles des Verts, les attaquants Obafemi Martins (Levante) et Peter Odemwingie (West Bromwich), provoquant la fureur de ce dernier. L'animation du jeu devrait être confiée à John Obi Mikel et Victor Moses, qui évoluent ensemble à Chelsea, tandis que Ikechukwu Uche (Villarreal) devrait jouer en pointe, assisté d'un ou plusieurs exilés d'Europe de l'est, comme Emmanuel Emenike (Spartak Moscou), Brown Ideye (Dynamo Kiev) et Ahmed Musa (CSKA Moscou). Le capitaine Joseph Yobo, qui égalera le record national de Nwankwo Kanu en disputant sa sixième CAN, sera encore le patron de la défense. "Nous irons en Afrique du Sud pour honorer les couleurs de notre nation et nous ne fléchirons pas avant d'atteindre notre objectif", assure le défenseur central. "Heureusement, on s'entend bien avec notre encadrement et je suis sûr que les joueurs sont prêts à être performants".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Cameroun: les législatives reportées une deuxième fois à 2020

Libye: le gouvernement basé à Tripoli "inquiet" d'une "nouvelle escalade" militaire

Niger: près de 900 migrants nigériens rapatriés depuis janvier par l'ONU

Un comité civilo-militaire mixte installé à Dimbokro

Le Rotary international remet 40 latrines publiques à des communes du district d’Abidjan