Ligue des champions / Didier Drogba : « Je veux retoucher le trophée »
0
 

Écouter
Ligue des champions / Didier Drogba : « Je veux retoucher le trophée »

Ligue des champions / Didier Drogba : « Je veux retoucher le trophée »

L'Inter | Lu 1328 fois | Publié

Didier Drogba veut caresser, de nouveau, les longues oreilles du trophée de la Ligue européenne des champions.

Juste après la victoire de Galatasaray (1-1, 3-2) sur le club allemand de Schalke 04 pour les quarts de finale, l’Eléphant qui a embarqué de justesse pour la compétition avec la formation turque, s’est rappelé l’avoir offert tout seul à Chelsea la saison dernière. Il y avait donc forcément de l’émotion, mardi, dans le ciel allemand au moment où Didier rencontrait Shalke 04, car la victoire face au Bayern Munich, aux tirs au but, reste encore vivace dans les mémoires. "L’avoir remporté une fois ne me suffit pas. Une fois qu’on y a goûté, on a envie de la retoucher. Ça serait fantastique mais on en est encore loin », a indiqué l’ex-buteur-vedette de Chelsea. Le néo-stambouliote espère pouvoir y arriver. « On essaiera de faire de notre mieux en quarts de finale. Si je pouvais éviter toutes les équipes, aller en finale sans jouer, ce serait le top (rires) », fait savoir avec un brin d’humour Drogba. Pour avoir guerroyé sur le chemin avec les plus grands du vieux continent, il sait que la course qui mène au trophée le plus convoité d’Europe est toujours pavée d’obstacles. Cette année, le Real Madrid, qui a écarté Manchester United, affiche d’énormes prétentions et une excellente forme. Le Barça, incroyable vainqueur du Milan AC (0-2, 4-0), reste plus que jamais favori. Des équipes comme le PSG veulent créer la surprise. Et Drogba est même curieux d’affronter le club francilien. « Le PSG, ce serait un beau défi, sachant qu’à Paris, il y a une grosse communauté turque. On l’a vu ce soir à Gelsenkirchen, on avait l’impression de jouer à domicile », a-t-il noté. L’international ivoirien tire déjà une première leçon de sa présence en Ligue des champions avec Galatasaray, celle de la combativité qui paye. « Le match aller (1-1) était frustrant. Venir ici et s’imposer comme on l’a fait, comme quoi un visage offensif paye toujours. Même en ayant concédé ce but de 1-1, on a continué à pousser. C’est ce qu’il y a d’intéressant dans cette équipe. La Ligue des champions, ce sont des émotions fortes. Je me bats avec mon physique pour retrouver un niveau intéressant. Ça va venir petit à petit et je suis content des efforts que j’ai faits », se satisfait-il. On peut le dire, l’Eléphant est en piste pour un deuxième trophée.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles

Algérie: Human Rights Watch dénonce une "répression généralisée" des manifestations

Guinée équatoriale : Pénurie d'essence à Malabo depuis lundi

Fin des épidémies de dengue et de fièvre jaune survenues en Côte d'Ivoire entre mars et septembre 2019 (Institut national d’hygiène publique)

La ministre Raymonde Goudou envisage la création de l'Observatoire du service public (OSEP)