Bakayoko Capit (Manager général provisoire) : “L’Africa traîne une dette de 160 millions“
0
 

Écouter
Bakayoko Capit (Manager général provisoire) : “L’Africa traîne une dette de 160 millions“

Bakayoko Capit (Manager général provisoire) : “L’Africa traîne une dette de 160 millions“

Le Patriote | Lu 1315 fois | Publié

Comment sauver l’Africa Sports ? C’est la difficile équation que doit résoudre l’administration provisoire du club vert et rouge mise en place par la FIF (Fédération Ivoirienne de Football). Vendredi dernier, face à la presse, Bakayoko Capit, manager provisoire du club, a dressé son premier bilan. Il faut le dire tout de suite, l’horizon est loin d’être reluisant pour l’Africa qui, pendant plusieurs années, a fait la fierté de la Côte d’Ivoire et même au-delà.

Dans le but d’amener l’Africa sports à une assemblée générale du 30 novembre, Bakayoko a entrepris un certain nombre d’actions. Il s’est d’abord penché sur les finances du club. Selon lui, l’Africa traîne une ardoise de 160 millions de FCFA. Cette manne représente à ce jour le calcul fait par des créanciers qui se sont manifestés. Quant à la gestion courante des Aiglons, le manager général provisoire a fait le point de la caisse. Le club a perçu 18.225.000FCFA, fruit de transferts, subvention de la FIF et des dons. Et les dépenses courantes du club s’élèveraient à plus de 10 millions de FCFA. Et ce chiffre ne prend pas en compte les salaires du mois écoulé. Autant dire que la santé financière de l’Africa n’est pas au beau fixe. Pour ce qui concerne le toilettage des textes, M. Bakayoko a affirmé que les nouveaux textes seront bientôt disponibles, avant le 16 novembre. Date à laquelle il animera une rencontre avec tous les supporteurs du club vert et rouge (ceux qui ont pris part aux deux dernières AG et ceux qui se seront inscrits en ligne et qui auront payé leur cotisation). Cette réunion doit préparer la grande assemblée générale élective du 30 novembre qui devrait donner à l’Africa de nouveaux dirigeants. Sur le plan sportif, les Aiglons se sont mis à jour le dimanche dernier. En match en retard de la 1ère journée, l’Africa a pris le meilleur sur le Sporting club de Gagnoa. Mais, selon Capit, ce succès ne doit pas cacher toutes les difficultés au niveau des conditions d’entraînement que connaît le club cher à Séry Mogador. Il a donc lancé un appel à toutes les bonnes volontés qui pourraient voler au secours de l’Africa sport. Après plusieurs mois de crise entre les membres du Conseil d’administration, sanctionné par un bicéphalisme, l’Africa est aujourd’hui sur le chemin de la normalisation. A condition que tous les acteurs regardent dans la même direction que l’administration provisoire.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Moscou veut totalement lever l'embargo sur les diamants en Centrafrique

Le Ghana ne reconnait plus le Kosovo comme pays indépendant (Ministère des Affaires Etrangères)

Le Bénin est classé premier en Afrique en matière d’ouverture sur les visas en 2019 (Banque africaine de développement)

Un forum économique sénégalo-ivoirien est prévu en 2020 à Abidjan

La fête de l’igname démarre vendredi à Bouna