Côte d’Ivoire: Sabri Lamouchi répond à ses détracteurs !
0
 

Écouter
Côte d’Ivoire: Sabri Lamouchi répond à ses détracteurs !

Côte d’Ivoire: Sabri Lamouchi répond à ses détracteurs !

Africatopsport | Lu 1330 fois | Publié

Sabri Lamouchi le sait. Il n’est pas véritablement aimé en Côte d’Ivoire. Depuis son recrutement en mai 2014, le technicien franco-technicien a été très critiqué. Malgré la qualification des Eléphants pour la Coupe du monde 2014, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer son limogeage.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Lamouchi a tenu à répondre à ses détracteurs. « Mon arrivée fin mai 2012 avait été accompagnée de certaines critiques, liés à mon inexpérience. Je les avais comprises, sachant que ma mission était de qualifier la Côte d’Ivoire pour la Coupe du monde. Cet objectif a été atteint, sans concéder la moindre défaite (5 victoires, 3 nuls), et en éliminant des équipes comme le Maroc et le Sénégal. Il y a des gens qui souhaitent mon départ. Est-ce un problème de personne ? J’ai eu des échos en ce sens. Ce n’est pas forcément agréable à entendre », a t-il confié. Il gagne 60.000 euros et non 200.000 ! En dépit de l’adversité, Lamouchi préfère se concentrer sur son travail et dévoile déjà son programmation de préparation pour le Mondial 2014: « Nous affronterons la Belgique le 5 mars prochain à Bruxelles, sauf si le tirage au sort de la phase finale nous place dans le même groupe. Je vais ensuite organiser deux stages en mai et juin : le premier aura lieu en Europe. Nous étudions plusieurs options, en France, en Autriche, en Suisse et en Allemagne. Puis un autre pas très loin du Brésil. Et durant ces deux stages, nous disputerons deux ou trois matches amicaux, que nous choisirons en fonction de nos adversaires du premier tour…« 1471783_502146056559345_808013049_n Pour réussir sa mission, il sait qu’il peut compter sur Sidy Diallo le président de la FIF (Fédération ivoirienne de football). « M. Diallo et moi avons une relation très franche. Je sais que je peux compter sur lui. Il fait en sorte que la sélection évolue dans les meilleures conditions possibles. Aujourd’hui, il n’y a plus de problèmes de primes, de transports… » Et souvent raillé pour son salaire évalué à 200.000 euros par mois, l’ancien joueur de Parme dévoile qu’il ne gagne que 60.000 euros. Une réunion prévue vendredi dernier pour discuter de son avenir a été reportée pour raison de santé de Sidy Diallo.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le ministre Abinan satisfait des décisions de la 14ème réunion de l’OIT à Abidjan

Baptême de la première promotion des diplômés en Master 2 de santé communautaire de l'Université de Bouaké

Une trentaine de jeunes de Daoukro formés à la promotion de l’hygiène numérique

La Namibie veut mettre fin au "statu quo" des fermes aux mains des Blancs

Tanzanie: décès de l'homme d'affaires et millionnaire Ali Mufuruki