Joueurs et entraîneur de foot agressés au Maroc: au moins 25 interpellations
0
 

Écouter
Publicite
Joueurs et entraîneur de foot agressés au Maroc: au moins 25 interpellations

Joueurs et entraîneur de foot agressés au Maroc: au moins 25 interpellations

AFP | Lu 4869 fois | Publié

Au moins 25 personnes ont été interpellées à la suite de l'agression par plus de 200 hooligans de l'entraîneur et de joueurs du Wydad Casablanca, en marge d'un entraînement de cette équipe de football marocaine, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Jeudi dernier, un groupe de casseurs, pour certains cagoulés et munis d'armes blanches dont des sabres, ont envahi le complexe d'entraînement Mohamed Benjelloun, après avoir agressé les agents de sécurité, d'après plusieurs témoins. Ils ont pris à partie le staff et l'effectif du Wydad, leur dérobant téléphones portables et argent, avant de saccager les vestiaires et de s'en prendre à plusieurs véhicules, à l'aide de peintures notamment. L'entraîneur de l'équipe et deux joueurs ont été blessés et hospitalisés plusieurs heures. Depuis, au moins 25 personnes ont été arrêtées et huit d'entre elles font l'objet de poursuites. Quatre ont été remises en liberté provisoire tandis que les quatre autres ont été écrouées, a-t-on indiqué de sources policière et judiciaire. Ces incidents sont intervenus alors que le Wydad, une des deux grandes équipes de Casablanca avec le Raja, est vivement critiqué pour manque de résultats. Des violences ont émaillé plusieurs rencontres de football au Maroc au cours de l'année écoulée. En avril 2013, plus de 200 personnes ont été interpellées à la suite de violences dans le centre de Casablanca en marge d'un match entre le Raja et les FAR Rabat. Dans les semaines suivantes, cinq prévenus ont été condamnés à deux mois de prison ferme pour des faits de hooliganisme en marge d'une rencontre Wydad-Kénitra.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite