Démantèlement par Facebook de campagnes de désinformation orchestrées depuis la Russie avec 8 pays, dont la Côte d'Ivoire.
0
 

Écouter
Démantèlement par Facebook de campagnes de désinformation orchestrées depuis la Russie avec 8 pays, dont la Côte d'Ivoire.

Démantèlement par Facebook de campagnes de désinformation orchestrées depuis la Russie avec 8 pays, dont la Côte d'Ivoire.

Lacinan Ouattara | Lu 851 fois | Publié

Facebook affirme avoir démantelé trois campagnes de manipulation de l’opinion publique menées à partir de 2015 sur les réseaux Facebook et Instagram, depuis la Russie. Les opérations ciblaient les utilisateurs de huit pays africains, dont la Côte d’Ivoire, la RDC, le Cameroun, la Centrafrique et Madagascar. C’est ce qu’indique l’unité dédiée à la cybersécurité dirigée par Nathaniel Gleicher, associée à un groupe de chercheurs de l’Université américaine de Stanford dans une note parue ce mercredi 30 octobre 2019.

C’est en mars, septembre, puis en octobre 2019 que Facebook a découvert et désactivé trois grands réseaux présumés de manipulation de l’opinion publique depuis la Russie. "Aujourd'hui, nous avons supprimé trois réseaux de comptes, des pages et des groupes pour se livrer à l’ingérence étrangère - qui est coordonné le comportement inauthentique au nom d'un acteur étranger - sur Facebook et Instagram. Originaires de Russie, ils visaient Madagascar, la République centrafricaine, le Mozambique, la République démocratique du Congo, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Soudan et la Libye", souligne une note.

Aux dires des responsables de Facebook, les enquêtes ont établi un lien entre des campagnes et des entités associées au financier russe Evgueni Prigozhin, qui avait déjà été épinglé par la Justice américaine. 

Le géant de la Silicon Valley se dit toujours déterminé à assurer un cyberespace plus sûr. "Nous nous sommes engagés à nous améliorer continuellement pour rester en tête. Cela implique de construire une meilleure technologie, d’embaucher plus de personnel et de collaborer plus étroitement avec les forces de l’ordre, les experts en sécurité et d’autres sociétés", assure-t-il.  

Facebook a ainsi supprimé 35 comptes sur son réseau, 53 pages, sept groupes et cinq comptes Instagram.  Quelque 475.000 comptes suivaient un ou plusieurs des comptes ou pages supprimés. Environ 450 personnes étaient membres d'un ou de plusieurs des groupes et environ 650 suivaient un ou plusieurs des comptes Instagram incriminés. Les opérateurs ont dépensé 77.000 dollars en publicité sur Facebook.

A chaque fois, le même mode opératoire avec une ingérence gouvernementale dans les affaires des pays visés. Les individus ont utilisé une combinaison de faux comptes et de comptes authentiques appartenant à des utilisateurs locaux pour partager et diffuser des informations internationales et locales sur les thèmes comme la politique de Moscou sur le continent africain, mais aussi les élections à Madagascar et au Mozambique ou encore des critiques de la politique des Etats-Unis et de la France dans la région.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Interception à Dakar de 30 migrants sénégalais et gambiens en route pour l'Espagne

Identification : lancement du Registre national de personnes physiques

Le gouvernement exprime sa compassion aux victimes des actes de violence des élèves pour des congés anticipés

Un pasteur condamné à six mois de prison ferme à Bouna pour la destruction d’objets sacrés

Le fonds saoudien va financer la construction du CHU à Abobo (Ministre)