Sport / Le Camerounais Hayatou réélu pour un 7e mandat à la tête de la CAF
0
 

Écouter

Le Camerounais Hayatou réélu pour un 7e mandat à la tête de la CAF

AFP | Lu 1132 fois | Publié

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, unique candidat à sa succession, a été réélu pour un 7e mandat dimanche à Marrakech, dans le sud du Maroc, lors de la 35e assemblée générale de la CAF.

Agé de 66 ans, M. Hayatou, président de la CAF depuis 1988, a été réélu à l'unanimité, pour une nouvelle période de quatre ans. Le Camerounais a promis que ce septième mandat serait le dernier. "Il n'y a pas de limitation de mandats, la seule limitation est 70 ans, et j'ai 66 ans, avait-il récemment souligné. Cette fois, ce sera mon dernier mandat. On ne changera pas les statuts (...) Je voulais partir, mais mon équipe m'oblige à rester", avait-il ajouté. Au cours du week-end, Issa Hayatou a relevé qu'il avait été porté "il y a 25 ans", jour pour jour, "à la tête du football africain ici même au Maroc". "Ce pays représente des souvenirs particuliers pour moi", a-t-il noté. M. Hayatou a aussi félicité les participants à l'AG de Marrakech pour leur "conduite exemplaire" dans le "dossier Anouma". L'ex-président de la Fédération ivoirienne Jacques Anouma, qui souhaitait se présenter face à lui, n'a pu le faire en raison d'un amendement adopté en septembre 2012 limitant les candidatures aux membres ou ex-membres du comité exécutif de la CAF. D'aucuns y ont vu une mesure censée faire barrage à un candidat qui, néanmoins, avait peu de chances de l'emporter. Les recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) ont tous été rejetés. Parmi les principaux défis de son 7e mandat, Issa Hayatou, ex-professeur d'éducation physique et sportive, mais aussi ancien athlète et basketteur, a cité "la promotion du football" et le combat contre "les mauvaises mentalités". Une fondation Issa Hayatou Le bilan de ses mandats précédents est, lui, contrasté. Depuis 25 ans, le football africain a pris un certain essor, et est passé de deux représentants en Coupe du monde avant 1994 à cinq à partir de 1998. Le continent a aussi organisé, avec succès, son premier Mondial, en Afrique du Sud (2010). Mais si des joueurs africains se sont imposés au niveau international (Eto'o, Drogba, Adebayor...), les sélections tardent à décoller, avec seulement trois quarts de finale en Coupe du monde (Cameroun 1990, Sénégal 2002 et Ghana 2010). Les recettes de la CAF se sont envolées et la Coupe d'Afrique des nations (CAN) séduit de plus en plus de téléspectateurs, même si son niveau footbalistique demeure moyen et qu'elle connaît encore des ratés. Marque de reconnaissance, le président de la Fédération internationale (Fifa), Joseph Blatter, ainsi que celui de la Fédération européenne (UEFA), Michel Platini, ont assisté à l'AG organisée au Maroc. Au terme de l'AG, M. Blatter, qui a loué l'action du président de la CAF, lui a remis une médaille d'or de la Fifa, selon l'agence marocaine MAP. D'après la même source, une fondation Issa Hayatou a par ailleurs été créée durant cette réunion de Marrakech afin de venir en aide à d'anciens joueurs africains en situation difficile, en leur garantissant une assurance et une couverture médicale complète. S'agissant de la CAN-2015 qui se déroulera au Maroc, la CAF a annoncé que le tirage au sort des éliminatoires aurait lieu début 2014 en Afrique du Sud, en marge du Championnat d'Afrique des nations des joueurs locaux (CHAN-2014).
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également