Sport / Football: Abou Diaby au coeur d’une première tension entre Wenger et Deschamps
0
 

Écouter

Football: Abou Diaby au coeur d’une première tension entre Wenger et Deschamps

Equipe De France | Lu 1298 fois | Publié

Mardi soir, le manager d\'Arsenal Arsène Wenger s\'en est pris au sélectionneur des Bleus, qu\'il tient pour responsable de la rechute d\'Abou Diaby. On attend maintenant la réponse de Didier Deschamps…

L'espace d'un court instant, l'habituelle placidité d'Arsène Wenger a laissé place à de la colère. L'entraîneur d'Arsenal venait d'être interrogé en conférence de presse sur la nouvelle blessure de son milieu de terrain Abou Diaby, sorti dès la 17e minute du match perdu contre Chelsea (2-1) ce week-end et d'ores et déjà forfait pour la rencontre Espagne-France du 16 octobre. La cible de son courroux porte un nom : Didier Deschamps. Diaby buteur en Finlande Pour le technicien alsacien, jamais le joueur de 26 ans n'aurait dû prendre part au match des Bleus contre la Finlande le 7 octobre. «C'était une erreur de l'aligner contre la Finlande. J'ai dit tellement de fois que si la France voulait avoir Diaby contre l'Espagne, ils ne devaient pas le sélectionner contre la Finlande et la Biélorussie…», a lâché Wenger. Problème, c'est bien Abou Diaby, unique buteur du match, qui a permis aux Tricolores de repartir d'Helsinki avec ses trois premiers points (1-0) dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Difficile, donc, de reprocher son choix au sélectionneur des Bleus. Mais Wenger n'en démord pas : «Ils pouvaient l'appeler sans le faire jouer. Ce gars a été blessé un an et n'avait disputé que quatre ou cinq rencontres. Cette trêve internationale lui offrait une pause de deux semaines pour récupérer complètement.» Un joueur difficile à gérer Derrière cette querelle perce une question plus large sur la façon de gérer le joueur, que l'on sait extrêmement fragile. Didier Deschamps a adopté une stratégie à court terme consistant à aligner Abou Diaby dès que possible, de sorte à profiter immédiatement de son immense talent. Wenger, lui, préférerait visiblement que son joueur soit préservé pour les grands rendez-vous. Mais peut-on construire une équipe avec des intérimaires ? Et vous, pensez-vous que Deschamps ait eu raison d'aligner Diaby contre la Finlande ? Est-ce à Wenger de lui dire qui faire jouer ? N'hésitez pas à en débattre dans la rubrique «Laisser un commentaire» ci-dessous.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également