Sport / CAN-2013 - Tunisie - Trabelsi: "La Côte d'Ivoire n'est pas imbattable"
0
 

Écouter

CAN-2013 - Tunisie - Trabelsi: "La Côte d'Ivoire n'est pas imbattable"

AFP | Lu 921 fois | Publié

Le sélectionneur de la Tunisie Sami Trabelsi a estimé vendredi que la Côte d\'Ivoire, prochain adversaire de son équipe samedi et grand favori de la CAN, n\'était \"pas imbattable\" et qu\'elle avait \"des défaillances\" expliquant ses échecs répétés.

"C'est une équipe avec beaucoup de qualités, mais elle a aussi montré pas mal de fois qu'elle avait des défaillances", a dit le techicien en conférence de presse. "La Côte d'Ivoire n'est pas imbattable. Ils ont certainement les meilleurs joueurs d'Afrique, et je ne sais pas pourquoi ils n'arrivent pas à avoir le titre depuis plusieurs années. S'ils n'y arrivent pas, c'est qu'il y a des défaillances quelque part". "Ils ont beaucoup de qualités, d'expérience, de patience dans le jeu, mais aussi des défauts, ils l'ont montré au début de cette compétition (contre le Togo, 2-1, ndlr), a-t-il encore souligné. Mais ça reste un adversaire auquel il faut faire attention. Ses individualités peuvent à tout moment faire la différence". Concernant sa propre équipe, Sami Trabelsi a assuré que le premier match, remporté mardi contre l'Algérie (1-0), était "important mais pas décisif". "J'espère qu'on abordera les prochains matches avec beaucoup plus de sérieux, avec un football nettement meilleur", a-t-il lancé. "On a senti que les autres nations avaient fait un deuxième match supérieur à leur premier, on espère le faire aussi". Le sélectionneur a regretté le forfait de son attaquant Issam Jemaa (entorse au genou survenue mardi) pour le reste du tournoi: "Issam est un joueur très important pour nous, mais on a prévu des solutions de rechange. J'espère qu'il y aura des révélations (tunisiennes, ndlr) dans cette CAN". "On ne fera pas beaucoup de changements", a-t-il aussi avancé. "On va garder 85% de l'ossature de l'équipe. Si on voit que des certains ne jouent pas bien, on ne va pas hésiter à les changer".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également