Sport / Football CAN 2012-P. Kouassi : «Restons mobilisés jusqu\'au bout »
0
 

Écouter

Football CAN 2012-P. Kouassi : «Restons mobilisés jusqu\'au bout »

sport-ivoire | Lu 4347 fois | Publié

Le président du Comité National de Soutien aux Eléphants (CNSE) réaffirme son optimisme concernant la victoire finale des Eléphants de Côte d’Ivoire, à la CAN 2012. Selon Parfait Kouassi, les supporters ivoiriens doivent rester mobiliser jusqu’au bout. Après deux journées, la Côte d’Ivoire est qualifiée pour les quarts de finale. Nous pouvons donc deviner la joie du supporter que vous êtes ? Oui, je suis satisfait. Le supporter que je suis tire toujours sa satisfaction des victoires. Et le fait que nous soyons qualifiés, après deux victoires, avant même le terme de la phase de poule nous satisfait. J\'étais resté à Abidjan pour regler les autres détails de la campagne des supporters à la CAN. Je suis donc arrivé à Malabo après le premier match de la Côte d’Ivoire, mais j’ai bien repris ma place de capitaine au sein du Douzième Homme des Eléphants de Côte d’Ivoire. La compétition amorce une phase décisive avec les quarts de finale. Quel est donc le mot d’ordre pour la suite de la compétition ? Les supporters doivent redoubler d’effort, rester mobilisés et concentrés sur l’objectif unique qui est le trophée. Parce que, notre objectif de remporter cette CAN, quelle que soit la manière n’a pas changé. C’est vrai que beaucoup d’ivoiriens se plaignent du niveau de la qualité du jeu des Eléphants. Mais, pour nous, aujourd’hui c’est l’efficacité et la victoire qui importe. Pour le moment ça marche et nous sommes contents. Le jour où nous serons champions d’Afrique, on organisera un match de gala au cours duquel on va produire du beau jeu pour amuser la galerie. Pour l’instant, c’est l’efficacité, la concentration. L’objectif final, c’est la gagne. Le CNSE voulait à chaque match de la Côte d’Ivoire former un carré Orange. Est-ce une réalité au stade de Malabo ? Oui, le Carré Orange est bien constitué. Contre le Burkina, nous avons occupé entièrement la travée 7, qui est un espace relativement central, pour constituer notre fameux Carré Orange. Nous avons pu faire toutes nos chorégraphies, les mouvements de masse et de groupe. Et tout ça a été très bien visible. Parce que, de la tribune officielle où j’étais logé, j’avais une vue panoramique qui m’a permis d’apprécier, la synchronisation des mouvements et l’excellente sonorisation du stade me permettait d’apprécier toute les sonorités que produisaient nos chanteurs et batteurs. Cela a été possible grâce aux billets réservés par notre partenaire Eleven, selon nos consignes. C\'est-à-dire, des billets consécutifs, au même endroit du stade, pour former un groupe compact et visible. Pourtant, il n’y a eu que 60 supporters venus d’Abidjan ? Même si ce nombre a été un peu gonflé par le ivoiriens de la diaspora à Malabo, ça reste encore insuffisant, face aux autres adversaires ? Oui, c’est insuffisant. C’est pourquoi, je lance encore une fois, un appel aux autorités ivoiriennes. Nos adversaires du groupe B : le Burkina Faso est venu à cette CAN avec plus de 300 supporters et l’Angola avec plus de 700 supporters. La Côte d’Ivoire qui affiche autant d’ambition, qui est première au classement africain et qui compte parmi les favoris n’a déplacé que 60 supporters. C’est vrai que les supporters sont partout et qu’il y a une bonne colonie d’ivoiriens en Guinée-équatoriale, que nous avons d’ailleurs avons réussi à mobiliser. Mais du pays du pays ont besoin d’être convenablement représentés. Je souhaite donc que du renfort viennent du pays pour rejoindre ce premier lot de supporters à Malabo et plus tard à Libreville au Gabon. Le Ministre des Sports a promis qu’un complément de supporters allait être fait. Nous espérons vivement que ce complément soit une réalité. Afin que nos compatriotes restés au pays puissent nous rejoindre pour gonfler le nombre du 12è Homme ivoirien. Et qu’aucune frustration en esprit ne puisse arrêter notre marche victorieuse bien entamée. Les supporters ivoiriens sont donc partis pour rester dans la compétition entre les 12è Hommes jusqu’au 12 février, date de la finale ? Jusqu’au 04 février d’abord pour les quarts de finales, en Guinée-équatoriale et ensuite au Gabon. Etant donné que nous sommes engagés et mobilisés pour aller jusqu’au bout de cette compétition. Et je prie Dieu pour que la Côte d’Ivoire aille jusqu’en finale et remporte la CAN 2012. Réalisé à Malabo par Alexis KOUAHIO, envoyé spécial
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les plus lus

Annonces emplois