Sport / Les trois favoris de l\'Euro 2012
0
 

Écouter

Les trois favoris de l\'Euro 2012

Sport Ivoire | Lu 4510 fois | Publié

Les trois grands favoris du Championnat d’Europe des nations qui a débuté vendredi en Pologne. Espagne, l’épouvantail Vainqueur de l’Euro 2004 et du Mondial 2010, l’Espagne s’avance vers cet Euro avec beaucoup de confiance. Considérée comme la grande favorite du tournoi, la Roja, qui va tenter de réussir la passe de trois, est l’équipe qui a le plus de certitudes dans le jeu. Adossés sur les excellents joueurs du FC Barcelone et du Real Madrid, les espagnols font figure d’épouvantail. Avec son jeu à la barcelonaise, l’équipe cornaquée par Vicente Del Bosque fait peur. Plus que les grands noms venus du Barça et du Real, la Roja est avant tout une équipe joueuse, performante où le collectif prime sur les individualités. Mais, Xavi reste comme le cerveau de l’équipe. La seule inquiétude du côté de l’Espagne est l’absence d’un buteur confirmé comme David Villa. Allemagne, c’est du bon ! Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, l’Allemagne fait partie du gratin mondial aujourd’hui. Si son jeu ressemble un peu à celui de l’Espagne, la Nationalmannschaft est cependant plus directe. Solide défensivement, dotée d’un buteur prolifique en phases finales de grandes compétitions en la personne de Klose, l’équipe de l’excellent technicien Joachim Löw se pose comme le principal rival des champions espagnols. Si elle est épargnée par un mauvais coup du sort, on voit bien cette Mannschaft, déjà lauréate de trois trophées continentaux (1972, 1980 et 1996) aller très loin. Pays-Bas, enfin la consécration ? A chaque grande compétition, c’est la même rengaine. La rengaine ? C’est l’espoir que fondent les observateurs sur les Oranje. Mais à l’arrivée, ils finissent toujours pas décevoir. Alors, que va nous réserver les Robben, Robie van Persie et consorts cette fois-ci ? On ne sait vraiment pas. Finalistes de la dernière Coupe du monde et vainqueur de l’Euro 88, les Pays-Bas abordent cet Euro gonflés de confiance. La qualité de ses individualités ajoutée à son jeu spectaculaire, sont des atouts non négligeables pour les hommes de Bert van Marwijk. Si les Pays-Bas réussissent à sortir de leur poule de la mort constituée de l’Allemagne, le Portugal et le Danemark, ils pourraient bien faire mal. Attention à ceux là ! A côté de ces supers favoris, on peut poser le nom d’outsiders aussi sérieux comme le France, le Portugal, l’Italie ou l’Angleterre. Des équipes qui ne manquent pas de qualité et de joueurs de talents, donc capables du meilleur comme… du pire aussi.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Annonces emplois