Sport / Mondial 2014: Messi , 90 minutes (ou plus) pour devenir éternel
0
 

Écouter

Mondial 2014: Messi , 90 minutes (ou plus) pour devenir éternel

Eurosport | Lu 1317 fois | Publié

Avec ses quatre Ballons d’Or, ses titres, ses records et ses buts à la pelle, l’Argentin a déjà prouvé son talent mais seule une finale de Coupe du monde à sa botte peut lui permettre de rejoindre Pelé, Maradona et autre Zidane au panthéon des plus grands.

Dans la carrière de Lionel Messi, il existe une anomalie. Une anomalie qui tranche avec l’ensemble de la carrière phénoménale de l’Argentin de 27 ans. Le meilleur joueur de ces dernières années, titre parfois contesté par un certain Cristiano Ronaldo, n’a jamais remporté la Coupe du monde. Pire, jusqu’à ce 13 juillet 2014, il ne s’en était même pas approché. Au Maracaña contre l’Allemagne, il aura une occasion unique d’offrir un troisième titre à l’Argentine et de clore tout débat quant à sa place dans l’histoire. En cas de victoire, elle sera tout en haut, aux côtés de Pelé et autre Maradona.

Un but lui permettrait même d’asseoir un peu plus sa légende, et d’ouvrir son compteur lors des matches à élimination directe en Coupe du monde. Le recordman de réalisations sur une année civile (91 buts en 2012), a déjà participé à trois phases finales de Mondial. Mais en huitième, quart et demie, en 2006, 2010 comme en 2014, il n’a jamais trouvé le chemin du but. C’est pire qu’une anomalie. C’est une hérésie.

Des buts en Mondial, il en a mis. Cinq exactement. Mais tous en phases de groupe. Et aucun ne fait partie de ceux qui marquent les générations. De ceux que des années plus tard, on se repasse avec délectation. Pelé à son coup du sombrero face à la Suède en 1958 et ses deux autres buts en finale de Coupe du monde (1958 et 1970).

Maradona a sa main de dieu et sa course dantesque contre l’Angleterre en quart de finale de l’édition 1986. Zidane (1998) et Ronaldo (2002) ont leur doublé en finale de Coupe du monde. Messi a pour l’instant sa (jolie) frappe contre l’Iran, lors du deuxième match de poule du Mondial 2014.

Depuis, l’homme aux 92 sélections (pour 42 buts) est muet. Trois matches que l’Argentin n’a pas trouvé la faille face aux portiers adverses. S’il ne score pas dimanche soir contre l’Allemagne, il portera sa série à quatre. Une mésaventure qui ne lui est plus arrivée, toutes compétitions confondues, depuis… septembre 2011. Il enchaîne alors quatre rencontres sans marquer, toutes sous le maillot barcelonais. Un "accident" dans la carrière de l’attaquant qui marque en moyenne toutes les 120 minutes depuis ses débuts en professionnel (club et équipe nationale inclus). Trois ans après, en finale de Coupe du monde, le joueur n'a pas le droit de reproduire cette série.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire �galement