Sport / Euro 2012 : Schweinsteiger confiant face à une nation majeure
0
 

Écouter

Euro 2012 : Schweinsteiger confiant face à une nation majeure

Uefa | Lu 4557 fois | Publié

Cela fait plus de cinq semaines que Bastian Schweinsteiger et le FC Bayern München ont perdu la finale de l’UEFA Champions League, mais lorsque l’on est un milieu du calibre de Schweinsteiger, une carrière est pleine de sommets. "J’ai disputé beaucoup de matches cette saison, mais affronter l’Italie reste un temps fort de la saison", a déclaré Schweinsteiger lors de la conférence de presse d’avant-match mercredi. Après avoir expliqué samedi qu’il souffrait de la cheville, il est apparu incertain pour affronter les Azzurri mais les doutes se sont vite dissipés. "Je suis apte à 100 %. Cet entretien a été réalisé un jour après le match [contre la Grèce] et la situation n’était alors pas idéale. Mais j’ai pu m’entraîner deux fois et j’attends ce match avec impatience." "Depuis 2005, nous sommes sur une pente ascendante. Il est important qu’il y ait une philosophie et de la suivre. Nous pouvons tous être très heureux d’avoir une équipe nationale aussi bonne. Bien sûr, il manque toujours l’apothéose [un titre], mais nous nous rapprochons", a confié Schweinsteiger à propos de l’équipe d’Allemagne. "J’ai le sentiment qu’il est temps de battre une nouvelle nation majeure. On a battu l’Angleterre, l’Argentine, les Pays-Bas et le Brésil. Au tour de l’Italie maintenant." Mais son adversaire en demi-finale a des arguments à faire valoir : "L’Italie est une nation majeure. Elle gagne beaucoup et a beaucoup progressé ces deux dernières années. Ils ont beaucoup de bons joueurs. Le joueur que je préfère, c’est Pirlo. C’est fantastique de le regarder jouer. Mais il existe des moyens de l’arrêter également." La responsabilité de contrecarrer les velléités du milieu de terrain de la Juventus incombera à Schweinsteiger et à son partenaire comme milieu axial, Sami Khedira. "Sami laisse une grande impression ici. Ses expériences à Madrid l’ont énormément fait progresser. Il se porte vers l’avant, il marque, mais il est présent pour aider à défendre également", a expliqué Schweinsteiger. "Mais nous ne pouvons pas monter tous les deux en même temps. L’axe doit toujours être verrouillé. Nous en sommes tous les deux conscients et nous pouvons totalement compter l’un sur l’autre".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Annonces emplois